Archives de catégorie : Franc-maçonnerie

Articles expliquant ce qu’est la Franc-maçonnerie

Réalisation d’un Thuileur à couverture cuir

Thuileur à couverture cuir

Les étapes de la création d’une œuvre artistique.

Présentation
Le contenu du Thuileur classique est identique à celui avec une reliure cuir .
L’objectif est d’obtenir un livre de bibliophile de grande qualité et de grande durabilité.

Travail sur la personnalisation
En revanche le tirage d’un Thuileur à reliure en cuir est une œuvre unique et donc peut être personnalisé, ce qui est un avantage non négligeable pour une occasion particulière. En revanche des frais peuvent être demandés, n’hésitez pas à nous faire part de vos demandes. Ci-dessous un exemple de personnalisation avec l’ajout du sceau de la Loge.

Impression
Le Thuileur est imprimé dans une imprimerie locale afin de garantir une impression de qualité à la hauteur de nos attentes.

Pliage et mise en cahiers
Après réception des feuillets imprimé il faut reconstituer les différents cahiers. Un Thuileur de la 6ème édition contient 24 cahiers de 16 pages chacun.

  • Reconstitution-cahier-2
  • javascript carousel
  • Reconstitution-cahier-4
Reconstitution-cahier-21 Reconstitution-cahier-32 Reconstitution-cahier-43
slider by WOWSlider.com v9.0

Grecquage puis cousure
Elle consiste à grecquer et coudre les cahiers (voir photo). Elle se fait sur ficelles de chanvre ou sur rubans. Cela consiste à assembler les cahiers et les coudre entres-eux.

Travail sur le corps du livre
Il consiste à encoller le dos de l’ouvrage, à l’arrondir et l’endosser, à tailler les plats cartonnés, à faire la passure, à poser la mousseline sur le dos, à poncer la tête et à mettre en presse de corps d’ouvrage.
Préparation du dos
Elle consiste à poser les tranchefiles  et le signet (le cas échéant), à combler le dos, à fixer les ficelles ou rubans, à blanchir les mors-peaux et à poser le faux dos
Travail de la couverture
Elle consiste à tailler le papier marbré et le cuir, à encoller le matériau taillé, à couvrir l’ouvrage et à le faire sécher sous poids.
Finitions
Elle consiste à égaliser les remplis, à combler les contreplats, à poser les gardes couleurs  ou à fixer et à mettre en presse de finissure.
Elle consiste aussi à la confection de la pièce de titre et du nom de l’auteur.
  • Livres-3
  • Livres-1
  • Livres-2
  • Dessus
  • Livres-5
  • Livres-4
  • Face-1
  • Dos
  • javascript slider
  • Intérieur-1
Livres-31 Livres-12 Livres-23 Dessus4 Livres-55 Livres-46 Face-17 Dos8 Intérieur-29 Intérieur-110
slider jquery by WOWSlider.com v9.0

Qu’est-ce que la Tradition ?

Qu’est-ce que la tradition ?

La voie initiatique transmet les Traditions de générations en générations sous la forme d’une chaîne ininterrompue.

La Tradition peut se définir comme l’a proposé Ernest Renan : « un vaste système d’émanations successives », ce sont donc les images, les contes, les mythes et légendes dont est pétrie la pensée globale de chaque civilisation. Cela plonge dans les archétypes de l’humanité aux époques le plus reculées avant même que l’histoire n’existe, c’est en quelques sorte les pensées fondatrices de l’humanité.

La Tradition n’est pas figée et évolue avec l’humanité mais place l’homme en accord avec l’origine de la pensée et le sens du sacré.

La franc-maçonnerie reprend, pour la civilisation occidentale, la Tradition et la fait vivre sous forme initiatique.

Cette connaissance traditionnelle s’acquière progressivement selon un rythme approprié à chaque individu par des étapes successives.  C’est un lent processus de construction personnelle et collective de l’enseignement de chaque degré du Rite que pratiquent les Franc-maçons.

Qu’est-ce que la Franc-maçonnerie ?

Qu’est-ce que la Franc-maçonnerie ?

Vaste question à laquelle il est facile et en même temps difficile de donner une réponse simple. Le plus aisé est de reprendre deux affirmations extraites des constitutions de l’Ordre.

  • « La Franc-maçonnerie est un Ordre initiatique, Traditionnel et Universel… »
  • « Elle a pour but de travailler à l’amélioration de l’individu et de la société.

Elle n’impose pas une pensée, c’est une méthode non directive, personnelle dans le cadre d’une progression individuelle.

C’est donc avant tout un Ordre initiatique, non doctrinal.

Initiatique dans le sens qu’elle place le « cherchant » sur un commencement, un départ, une voie. Ce chemin emprunté va induire un processus évolutif continu sur toute une vie.

Cette progression est la Voie initiatique qui renvoie l’individu à lui même ; elle le conduit à se poser des questions et à trouver ses propres réponses aux questions existentielles de l’Homme. Nous nous replaçons ainsi dans la voie socratique du « connais-toi toi même et tu connaîtras l’univers et les dieux. »

L’objectif du travail initiatique passe par la réalisation de soi-même.

Le Rite et les rituels

Le Rite et les rituels

Pour transmettre les archétypes et permettre l’évolution de l’adepte, la Franc-maçonnerie va utiliser des cérémonies organisées par un rituel qui codifie les actes, gestes et mots qui feront exister ces mêmes cérémonies.

Les rituels maçonniques ont une certaine originalité, ils se réfèrent aux traditions de constructeur, à l’esprit chevaleresque voir même à la dimension sacerdotale de la Tradition judéo-chrétienne.

L’ensemble des cérémonies utilisées pour chaque degré et pour l’admission de chaque degré forme un Rite.

Il existe plusieurs Rites différents au sein de la franc-maçonnerie.

Le livre proposé est une étude du Rite Écossais Ancien et Accepté, le Rite le plus pratiqué dans le monde maçonnique.